Chimique des eaux de surface

genie-environnement1

L’appréciation de la qualité des eaux de surface se base sur la mesure de paramètres physico-chimiques et chimiques ainsi que sur la présence ou l’absence d’organismes et de micro-organismes aquatiques, indicateurs d’une plus ou moins bonne qualité de l’eau.

Adresse

Faculté Polydisciplinaire Ouarzazate   Voir la Carte

Categories

La qualité physico-chimique et l’eutrophisation des eaux de surface font l’objet de
nombreuses directives européennes dont la directive cadre eau (2000/60/CE) – qui impose
d’atteindre un bon état chimique et écologique des masses d’eau de surface d’ici 2015 -, la
directive nitrates (91/676/CEE) ou encore, la directive sur l’épuration des eaux urbaines
résiduaires (91/271/CEE).
La qualité de l’eau est définie par un grand nombre de paramètres. L’indicateur décrit 4
paramètres clé décrivant l’état d’oxygénation du cours d’eau, sa pollution organique et sa
charge en nutriments (polluants responsables des phénomènes d’eutrophisation).
L’amélioration de ces paramètres est fortement liée aux progrès réalisés en matière
d’épuration des eaux résiduaires. Dans un souci de synthèse, l’indicateur présente les
données pour la Senne dans la mesure où c’est le cours d’eau bruxellois dont la qualité
physico-chimique et chimique est la plus problématique notamment parce qu’elle constitue
le réceptacle des effluents des stations d’épuration localisées tant en RBC qu’en amont.
Pour une approche plus détaillée, l’indicateur peut également être calculé pour la Woluwe
et le Canal, cours d’eau pour lesquels les données sont également disponibles.

Faculté Polydisciplinaire Ouarzazate B.P : 638– Ouarzazate-Maroc    / Tél : +212 (0)524.88.57.98     / Fax : +212 (0)524.88.58.01     / Email : infofpo@uiz.ac.ma
TOP